• Accueil
  • > Economie
  • > Prétendue pourriture du tubercule à Bouira : Les barons de la semence mis en cause

Prétendue pourriture du tubercule à Bouira : Les barons de la semence mis en cause

arton11674960c33.jpg
L’arrière-saison de la pomme de terre semble promettre des révélations fracassantes à propos du marché de la semence dont certains cercles continuent à entretenir le flou pour avantager les importations au détriment du produit local.

C’est du moins ce qui ressort des déclarations de certains responsables du secteur de l’agriculture qui évoquent « une machination machiavélique de certains cercles qui font tout pour battre en brèche les efforts de développement de la filière de production de la semence de pomme de terre au niveau local ». Nos interlocuteurs requérant l’anonymat mettent en cause la dernière campagne entreprise par certains agriculteurs évoquant la pourriture du tubercule comme étant la résultante de l’utilisation de la semence locale. Le directeur des services agricoles de la wilaya, M. Morsli, de son côté, dément toute information portant sur une prétendue pourrissement du tubercule. Selon lui, « des commissions ministérielles ont inspecté plusieurs champs de pomme de terre au niveau de la wilaya, et ont conclu au fait qu’il n’y a pas pourriture du tubercule ». Abdennour Boualem, producteur de pomme de terre dans la région de Aïn Bessem, dira que « la pomme de terre produite à base de semence locale est de très bonne qualité », ce qui, d’après lui, remet en cause toute spéculation à propos de la semence.

Au sujet de certains vides constatés dans les champs à travers la wilaya, on nous explique qu’il s’agit là de « ratages de planteuses dus au volume du tubercule ». Cependant, au moment où certaines parties s’agitent pour remettre en cause la qualité de la semence locale, on apprend, selon certaines sources bien au fait de la question, que « l’objectif recherché est plutôt d’avantager l’importation de la semence étrangère au profit de gros bonnets qui se font les barons de la filière ». Par ailleurs, nous apprenons que des commissions d’enquête ministérielles sont en train d’inspecter le terrain afin de vérifier la véracité de ces allégations. Cela au moment des agriculteurs de Bouira, dont des patatiers qui se disent abusés par leurs propres représentants, se préparent pour une riposte afin de demander des comptes à ces derniers, notamment au niveau de la Chambre de l’agriculture de la wilaya.

C’est là donc un autre élément qui démontre si bien que le torchon brûle entre les agriculteurs et leurs représentants au niveau de la Chambre d’agriculture. Pour ce qui est de la semence de pomme de terre qui nourrit présentement la chronique locale, les responsables du secteur rassurent quant à la disponibilité de celle-ci et son efficacité prouvée par des techniciens spécialistes en la matière.

Par Lyazid Khaber

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Info33 |
Le rouge et le noir |
nassimok |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Villa à vendre dans le Péri...
| Libye
| Algeria News - Algérie Actu...