La Journée de l’artisanat célébrée à Bouira

090420075526.jpg
Sous le slogan « authenticité et innovation », la wilaya de Bouira a vécu cette semaine un rendez-vous où l’artisanat s’est présenté sous ses diverses déclinaisons, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’artisanat, coïncidant avec le 9 novembre de chaque année.

 

Une riche exposition des différents articles artisanaux a ainsi été tenue dans le hall de la pépinière des entreprises de la de Bouira à laquelle ont pris part une soixantaine d’artisans tous issus de la wilaya. Les responsables de la direction de la PMEA (petites et moyennes entreprises et de l’artisanat) ainsi que ceux de la chambre régionale d’artisanat et des métiers de Béjaïa, organisateurs de la rencontre, se sont « mobilisés pour réussir cet événement qui se veut un moyen de vulgariser le produit artisanal local, et par là réunir les artisans autour d’objectifs communs permettant de faire de cette wilaya un carrefours pour le développement de ce circuit de production ».

Un avis que le wali de Bouira, qui procédera à l’ouverture de l’exposition, soutiendra en rassurant les artisans présents quant à la disponibilité de son administration pour la facilitation de l’accès aux locaux et l’encouragement des artisans dans leurs démarches d’amélioration du produit local. Khendriche Arezki, président de la CAM Béjaïa, qui supervisait l’organisation, dira de son côté que « l’objectif recherché à travers cette manifestation, est de faire connaître les artisans aux citoyens, et par-là même faire découvrir, aux jeunes, notamment, l’importance de l’artisanat qui est l’un des circuits les plus importants pourvoyeurs d’emploi ». Le même avis est défendu par le directeur de la CAM, M. Zoulim, qui dira que « la CAM a pour objectif de mieux encadrer les artisans et de leur montrer le chemin à suivre pour bénéficier des différentes aides dans le cadre des dispositifs mis à leur disposition, à l’instar de l’Ansej, de l’Angem et du fond de promotion de l’activité artisanale ».

Notre interlocuteur qui revient sur les différentes mesures incitatives dont bénéficient les artisans, annoncera que l’Etat vient d’introduire une nouvelle mesure à l’égard de cette frange et qui consiste en l’exonération d’impôts à vie. Evoquant les problèmes rencontrés par les artisans, notamment la commercialisation de leurs produits et la concurrence parfois déloyale des produits étrangers, nos interlocuteurs ont insisté sur l’implication de tous les services de l’Etat au niveau local, mais surtout sur le nécessaire développement des circuits de production locaux à même de pouvoir contrer cette concurrence. M. Salah Boualenh, directeur de la PME de la wilaya, qui abonde dans le même sens, dira que sa direction veillera à l’encouragement des artisans à se constituer en entreprises, lequel moyen, selon lui, permettra d’asseoir une stratégie de développement et de régulation du marché des produits artisanaux. Un vœu partagé par les différents artisans que nous avons interrogés sur place, et qui souhaitent voir les pouvoirs publics prendre les mesures adéquates à même de réhabiliter l’artisanat en tant qu’activité économique viable, mais surtout en tant que garante d’un legs ancestral dont la valeur culturelle est inestimable.

Par Lyazid Khaber

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Info33 |
Le rouge et le noir |
nassimok |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Villa à vendre dans le Péri...
| Libye
| Algeria News - Algérie Actu...